10 règles d’or pour se professionnaliser en circuits courts

Pas d’impro mais du pro !

1. Se faire accompagner et se former
Transformer et commercialiser sont des activités à part entière, faites-vous accompagner et formez-vous selon vos besoins.

2. Faire son étude de marché
Identifiez les contraintes et les opportunités de votre marché pour être en phase avec la demande.

3. Diversifier ses débouchés
Multipliez vos réseaux de commercialisation pour améliorer les garanties de vos revenus et réduire les impacts des aléas.

4. Adapter ses produits
Adaptez la finition et le conditionnement de vos produits en fonction du mode de commercialisation tout en conservant une qualité constante.

5. Savoir calculer son prix de revient
Chiffrez et maîtrisez vos coûts de production pour calculer un prix de vente adapté et vous assurer des revenus convenables.

6. Apprendre à parler de ses produits
Valorisez les qualités de vos produits et soyez transparent sur le mode de production.

7. Être identifié visuellement
Trouvez un nom commercial et une identité visuelle, en cohérence avec vos valeurs et la qualité de vos produits, pour être facilement reconnu.

8. Osez démarcher
Faites-vous connaitre en allant vous présenter. Pensez à prendre des échantillons de vos produits ils parleront d’eux-mêmes.

9. Se regrouper
Créez un collectif pour mutualiser les compétences, faire des économies d’échelle, sécuriser l’approvisionnement pour les clients…

10. Evoluer avec ses clients
Restez à l’écoute de vos clients pour proposer en permanence des produits correspondants à leurs attentes.

Cet article a été co-rédigé par : Isomir, le Département de la Sarthe, la Chambre d’agriculture de la Sarthe et le Groupement des Agriculteurs Biologiques sarthois.